POMPE DIRECTION ASSISTEE

Outillage: Clé de 13mm (pare-chaleur chromé et liaison pompe/support), douille de 10mm + cliquet + cardan (2 fixations supérieures support sur bloc), clé à oeil de 10mm (fixation inférieure support), clé de 6mm (collier durite BP), Clé de 16mm (durite HP), clé de 27mm (dépose clapet HP), tournevis plat (petit).
Fournitures: Kit joint de pompe (réf:AEU2787), récipient pour récupérer l'huile, chiffons, huile Dexron II ou III D.

Le démontage de la pompe de direction assistée est nécessaire lorsqu’une fuite apparaît.
En effet si la fuite ne viens pas des deux connexions (Basse Pression BP et Haute Pression HP) il est fort probable qu’il faille aller jusqu’au démontage complet de la pompe pour en changer les divers joints.
Ces joints (3 toriques et un Spi) font partie d’un kit de réparation de pompe de xj40.
La référence est AEU2787 et se trouve chez la plus part des revendeurs (Barratt ou Manners) pour un prix très abordable.


Avant de commencer la dépose il est conseillé de lever le pare-chaleur chromé de l’échappement (5 boulons, clé de 13mm).
Pour effectuer la dépose de l’ensemble pompe et support il faut tout d’abord déconnecter les deux durites (HP et BP). Avant de procéder à cette opération il est impératif de vidanger l’huile.
Pour cela il faut :
  • Enlever le bouchon du réservoir d’huile (huile rouge).
  • Placer un film plastique dessus l’entrée du réservoir.
  • Remettre le bouchon. Cette action a pour effet d’éviter d’avoir une prise d’air qui provoquerai la coulure de l’huile lors de la déconnexion des durites.
  • Préparer un récipient (contenance d’au moins 1 litre) que l’on met sous la pompe à l’aplomb du raccord HP pour récupérer l’huile.
  • Desserrer et enlever le raccord HP avec la clé de 16mm plate (celui allant vers la crémaillère). Placer la durite dans le récipient jusqu’à que l’huile ne sorte plus.


  • Attacher la durite avec une attache (fil de fer, corde ou autre) et la maintenir en l’air avec un chiffon dessus.
  • Dévisser le bouchon du réservoir en s’assurant que le récipient est bien dessous. L’appel d’air aura pour effet de chasser toute l’huile dans le récipient par gravité.
  • Desserrer le collier de la durite BP (celle venant du réservoir).


  • Retirer la durite. L’envelopper dans un chiffon et la relever pour la coincer au dessus des fil de bougies (attacher si nécessaire).


  • Entourer la pompe d’un chiffon pour absorber le résidu d’huile et enlever le récipient.

    La phase suivante est la dépose de l’ensemble. Trois boulons maintiennent l’ensemble au bloc :

  • Desserrer les trois boulons (clé de 10mm -> douille + cardan et cliquet). Les deux boulons supérieurs sont accessibles facilement mais le boulon inférieur se fait soit en aveugle, soit par dessous, entre le compresseur de « clim » et la traverse moteur, avec la clé de 10mm à œil.


    Remarques : Commencer par desserrer et enlever complètement le boulon inférieur (il se desserre à la main lorsqu’il est débloqué et vu l’accès c’est pratique). Ensuite terminer par les deux supérieurs en maintenant la pompe pour ôter le dernier.

    En retirant l’ensemble on désaccouple les deux pignons. Le couplage entre les deux pignons se fait par l’intermédiaire d’une pièce bakélite (ou équivalent).


    L’analyse de l’ensemble permettra de déterminer ou se trouve la fuite (gras). En fonction du lieu de fuite, le démontage complet ne sera pas nécessaire. Lorsque l’ensemble pompe est sur l’établi il faut procéder à son désassemblage.


    Pour cela :
  • Enlever le gros circlips sur le l’arrière de la pompe (côté opposé à l’accouplement). Pour faciliter sa dépose un petit trou est prévu sur le côté de la pompe, à hauteur du circlips, et qui permet, à l’aide d’un petit tournevis, de pousser le circlips pour le dégager. Cette flasque est poussée par un ressort.


  • Retirer la flasque. Cette flasque est tenue par le joint torique et se retire par petits mouvements latéraux.


  • Enlever le ressort conique.


  • Retirer le premier joint torique périphérique.


  • Retirer la flasque du fond. Idem que pour la première, elle est maintenu par le joint torique et sort par petit mouvements tout en y tirant dessus.


  • Retirer le deuxième joint torique.


    Nota : Si le changement du joint spi n’est pas nécessaire (pas de gras entre pompe et support) il faut replacer les deux nouveaux joints toriques et remonter ce qui a été démonté.

    Pour accéder au joint Spi il faut :

  • Retirer la chambre à huile avec ses deux axes (repérer sa position, marquée en principe par 4 petites marques). Les axes traversent cette chambre et s’emboîtent au fond dans deux trous prévus à cet effet pour assurer le positionnement de tous les éléments. Placer les pièces sur un chiffon propre et sans poussière.



  • Mettre une élastique (épaisse) autour du rotor à palettes afin d’éviter de faire tomber les palettes.
  • Faire sauter le circlips en bout d’axe maintenant la roue. Cette manœuvre est délicate car le circlips n’a pas de prise et est petit. Ce circlips est assez fragile et se déforme lors du démontage.

    Attention: Premièrement le rotor à un sens et deuxièmement lorsqu'on enlève le circlips l'axe peut tomber et être endommagé si le joint spi est mort.



  • Enlever le rotor et la placer sur un chiffon propre et à l’abris de la poussière. On profite du démontage du rotor pour s’assurer que les ailettes bougent dans leur logement et ne sont pas grippée. L’élastique est maintenue.
  • Enlever la flasque intérieure au fond.
  • Retirer l’axe par le côté pignon. L’axe passe à travers le joint spi et forcera, si le joint est en bon état, lors de son retrait.
  • Séparer la pompe de son support en enlevant les trois boulons (clé de 13mm).
  • Enlever le joint Spi et le remplacer par le neuf. Il sera nécessaire d’emmancher le nouveau joint avec une douille et en tapotant dessus pour le faire entrer dans son logement.


    Si la fuite est localisée sur la connexion HP de la durite (assez rare)(celle qui est sur la pompe), il faudra procéder à son démontage. En effet on remarque que le logement de la durite HP est hexagonal et dont il est vissé. Par contre il est bloqué volontairement en usine et il faut forcer pour le débloqué. A l’intérieur se trouve le corps de pression (ressort de tarage et soupape). Il se trouve aussi un joint torique qu’il peut-être changé (fournit dans le kit). Ces images sont issues d'une pompe d'un véhicule d'une autre marque et la composition doit-être similaire.
    Attention à l'ordre des pièces !


  • 1/ Sortie avec le joint torique.
  • 2/ Piston avec son filtre à nettoyer.
  • 3/ Ressort.

    Au remontage de ce clapet un peu de téflon sur le filetage permettra d’assurer une étanchéité supplémentaire.

    Le remontage se faisant dans l’ordre inverse du démontage. S’assurer toutefois que la pompe tourne correctement sans point dur. L’ensemble pompe est remonter sur le bloc et les durites sont raccordées. Le pare-chaleur est lui aussi remonté. Le réservoir est rempli d’huile neuve (dexron II ou III D) et la purge peut commencer.

    Le temps évalué est de 45' de dépose, 30' de changement des joints et 45' de repose.

    Pour effectuer le purge il faut :

  • Lever les roues avant (chandelles).
  • Braquer les roues de butée à butée plusieurs fois (moteur à l’arrêt).
  • Contrôler le niveau d’huile dans le réservoir faire l’appoint.
  • Mettre le moteur en marche.
  • Braquer les roues de butée à butée plusieurs fois.
  • Contrôler le niveau.
  • Redescendre le véhicule sur ses roues, moteur en marche.
  • Braquer les roues de butée à butée plusieurs fois.
  • Contrôler le niveau.
  • Remettre le bouchon.
  • Faire un essai sur route.
  • Sommaire
    Page d'accueil